Rando de Plouay

Par ce temps un peu frisquet (-1°) je m’élance sur le 35. On commence par un bois où les singles s’enchaînent ainsi que les trous et je sens dès le début que les jambes ne sont pas là.
Je retrouve sur le parcours Jeannot et son petit-fils. Les kilomètres s’enchaînent et arrive une portion de boue dans un chemin. Le vélo part dans tous les sens, au moins c’est une partie de vrai pilotage. Arrive une descente dans un bois et là, pas de chance, je crève. Moi qui voulais rentrer tôt pour la galette des rois du club, c’est raté.
Le parcours est intéressant car il y a de tout : singles, descentes, bosses, dévers et de la boue.Certains vététistes ont l’air d’en baver ce matin car les bosses et la boue épuisent les organismes.
Pour ma part, plus les kilomètres défilent et plus la forme revient. La rando arrive à sa fin et le compteur affiche 36 kms.
Au final, une belle rando.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :