Les cyclos pontivyens en terre vendéenne

L’amicale Cyclo Pontivyenne a créé en 2017 une randonnée permanente entre Pontivy (ex Napoléonville) à La Roche-sur-Yon (ex Napoléon-Vendée) aller et retour par des itinéraires différents.

En 2018, les cyclos vendéens de La Roche-sur-Yon ont accompli cette randonnée et ont découvert la ville de Pontivy. Rendez-vous avait été pris pour « le match retour » en 2020 mais la pandémie en a décidé autrement.

2022 (le week-end de l’Ascension) sera donc l’année de la visite des Pontivyens dans la ville préfecture de Vendée. 

Dès le mois de Janvier une première réunion est organisée afin de présenter le projet, de susciter des envies de participer, de recueillir des idées. Au final l’organisation qui avait été prévue en 2020 est reconduite à savoir : 

L’aller se fera en 2 étapes : le premier jour : 150 km jusqu’à Savenay en franchissant La Vilaine à La Roche Bernard puis le lendemain 130 km jusqu’à La Roche-sur-Yon en traversant La Loire par bac. S’en suivra une journée découverte de la ville avec les cyclos vendéens. Le retour se fera également en 2 étapes : 130 km jusqu’à St Brévin les Pins puis le lendemain 150 km jusqu’à Pontivy en franchissant le pont de St Nazaire et le barrage d’Arzal.

Mais un constat s’impose : il y a beaucoup mois de candidats à ce voyage qu’en 2020. Auraient-ils vieilli prématurément ? le Covid les a t’ils affaiblis, refroidis ou bien la pandémie étant en voie d’extinction des rassemblements de famille, d’amis, des mariages et autres évènements sont organisés massivement en 2022.

Toujours est-il qu’en avril à l’issue de la dernière réunion préparatoire, il est décidé de proposer ce voyage à des cyclos extérieurs au club. Rapidement deux membres du club de Cléguérec sont candidats. Nous serons donc 12 cyclos (10 pontivyens + 2 cléguérecois), un chauffeur et 2 accompagnatrices.

JOUR 1 jeudi 26 Mai

Le rendez-vous est fixé 15 mn avant le départ prévu à 8h afin d’immortaliser le départ devant la statue de l’aide de camp de Napoléon (le général De Lourmel) Il manque un participant !!!!  Pourtant l’heure de départ a été rappelée la veille lors du chargement de notre véhicule d’assistance (un minibus de l’OMS avec la remorque d’un participant). Il est appelé et rapplique rapidement. Au départ, les cyclos qui découvrent les longues sorties sur plusieurs jours sont un peu stressés bien que nous empruntons des routes connues.

Noyal-Pontivy 1ère crevaison l’ex vélociste du groupe !!!! Les participants sont motivés, nous passons au pied du château de Josselin, notre véhicule d’accompagnement est présent. Au-delà de Josselin les villages de Guillac, Quily, Roc St André sont des découvertes pour certains. Comme prévu nous arrivons à Rochefort en Terre vers midi pour tirer notre repas de nos sacs respectifs avant de visiter le bourg (village préféré des français).

Nous filons notre route vers La Roche Bernard en franchissant La Vilaine sur le pont suspendu et partons à la découverte du centre très bien aménagé, du port très fréquenté à cette heure. La route nous attend et nous entrons dans le département 44, le groupe est homogène, nous passons à Ste-Reine de Bretagne.

Après quelques recherches nous trouvons l’hôtel B and B à Savenay où nous attendent nos accompagnateurs. S’en suit la distribution des chambres à 2, la douche, une petite pause avant de se retrouver à la pizzéria voisine.

JOUR 2 vendredi 27 Mai

La nuit fut bonne pour tout le monde, nous retrouvons nos montures dans le local ménage de l’hôtel afin de partir à 8 h pétantes. Nous contournons à nouveau Savenay puis retrouvons notre itinéraire mais l’un d’entre nous ne retrouve plus son portable (un outil dont on ne peut plus se passer). S’en suit une fouille de la voiture pour le retrouver après 10 mn où il avait mal chercher !!!. Ce matin nous sommes attendus chez la fille d’un des cyclos à St Aignan de Grand Lieu et les cyclos de La Roche/Yon viennent à notre rencontre à Rocheservière. Mais avant il nous faut traverser La Loire en empruntant le BAC à Couéron ce qui fut un grand moment récréatif figé à jamais sur bien des portables. Par la suite nous longeons quelques vignes (à muscadet sans doute). Notre voiture accompagnatrice ne peut nous suivre sur des itinéraires cyclables – bilan elle s’est perdue !!!, nous devons donc organiser un regroupement avant d’aller chez notre hôte qui sait très bien recevoir.

Nous sommes en retard sur notre tableau de marche qui prévoyait de retrouver les cyclos vendéens à 12h30. Sur les routes plates contournant le lac de Grand Lieu, nous adoptons un rythme plus soutenu. Nous rejoignons au parc de Rocheservière, surmonté d’un joli viaduc en pierres, les cyclos de La Roche/Yon et nos accompagnateurs préparant notre pique-nique avec 1/4 h de retard -acceptable. Bien entendu au menu photos, présentation des uns et des autres, discussion sur notre voyage,…

Mais il nous faut rejoindre la capitale vendéenne sous la conduite des locaux qui gèrent les participants en les répartissant par paquets de 20 unités. Ils nous proposent des variantes par rapport à l’itinéraire prévu, avec quelques bosses, ce qui nous fait arriver dans le centre de La Roche/Yon sans encombre avec comme point final du trajet aller la statue de Napoléon sur la place du même nom. Que de photos prises !!!!!!  avant de nous rendre au CREPS qui nous héberge pour 2 nuits.

A 18h30 nous sommes reçus officiellement par un représentant de la municipalité et la présidente du club cyclo – échanges de bons mots et de cadeaux avant de trinquer au rapprochement des municipalités et des clubs.

S’en suit le diner et une soirée foot pour les footeux.

JOUR 3 samedi 28 Mai

Journée sans vélo – grasse mat – 

Le bilan de notre première partie de voyage : bonne ambiance, conditions climatiques excellentes, rythme régulier et accepté par tous, accompagnateurs au top.

La matinée est occupée par une visite guidée de la ville (quelles similitudes avec notre ville), suivie d’un repas chez « Clem » avec et payée par les vendéens (merci). Pour l’après midi il nous avait été concocté la visite du musée du chocolat. Nous y avons appris bon nombre de choses et aussi dégusté du      chocolat.

En retour quartier libre en centre-ville avant de rejoindre notre hébergement.

JOUR 4 dimanche 29 Mai

L’heure du retour a sonné. Des cyclos vendéens nous retrouvent à notre point de départ pour faire un bout de route avec nous. Nous savons qu’aujourd’hui sur les 135 km à parcourir nous allons devoir affronter un vent défavorable. Nous traversons le bocage vendéen et prenons de temps de visiter Apremont et son château. Beaucoup d’entre nous roulons en terre inconnue et dégustons notre pique-nique à Ste Même le Tenu (quel drôle de nom de village). Notre équipe d’accompagnateurs nous bichonne : menu varié avec denrées locales entièrement préparé et quelques gâteries. Nous avons même le temps de nous reposer avant de partir à la recherche d’un bistrot pouvant nous servir un café. Les commerces, ici comme chez nous, se font rares dans les petits bourgs surtout un dimanche midi. Le café nous attendrons St Brévin les Pins pour le prendre.

Ah St Brévin sous le soleil !!!!, nous flânons dans les rues, à travers les pins, sur les esplanades en bord de mer. Nous y rencontrons le cousin aux frères Madiot qui veut absolument nous prendre en photo. Il nous faut absolument aller à l’extrémité Nord de la ville jusqu’au pied du viaduc que nous allons emprunter demain matin – impressionnant majestueux. Et que dire des paquebots en construction à St Nazaire sur l’autre rive de La Loire !!!!.

Nous rejoignons notre hôtel en périphérie de la ville, nous nous accordons une pause avant d’aller manger une viande accompagnée de frites. Le resto est confronté à des problèmes de personnel : cuistot malade et serveurs absents. Toutefois chacun d’entre nous pourra manger mais pas forcément le menu qu’il avait choisi.

JOUR 5 lundi 30 Mai

C’est le dernier jour de notre périple, nous quittons l’hôtel où la nuit et le petit déj furent bons pour aller retrouver notre Bretagne. Mais avant nous devons emprunter ce viaduc de St Nazaire qui en impressionne plus d’un de par sa longueur, la largeur de la piste cyclable, la circulation routière et le vent de travers quasi permanent. Nous trouvons après quelques recherches l’itinéraire cyclable pour y accéder et c’est parti, en file indienne, pour 1 km d’ascension et autant de descente. Malheureusement impossible de s’arrêter pour prendre des photos, le panorama est pourtant superbe.

Regroupement dès la sortie de l’ouvrage tous contents de cette expérience. Maintenant il nous faut sortir de cette zone industrielle très développée au cœur d’un nœud routier important. Après une dizaine de kilomètre, nous voici arrivés en Brière un vrai décor de cartes postales. La deuxième crevaison de notre périple est l’occasion pour notre ex vélociste de prodiguer un cours de mécanique à certains pendant que les autres photographient à tout va les maisons briéronnes, les jolis villages,…

Dans ce parc naturel régional les routes plates succèdent aux routes plates et ce jusqu’au barrage d’Arzal qui permet de franchir La Vilaine en aval de La Roche Bernard. Une pause s’impose, ils sont rares parmi nous à connaître ce site touristique morbihannais car nous sommes rentrés en Bretagne. Nous filons vers Questembert où règne une certaine animation puisque c’est jour de marché autour des magnifiques halles. Les maisons en granit ont succédé aux maisons en torchis, les côtes succèdent aux descentes (mais le groupe reste homogène) et nous arrivons à Trédion où nos accompagnateurs ont décidé d’installer la zone pique-nique. Est-ce encore un pique-nique puisque chacun d’entre nous a un menu personnalisé par nos 3 accompagnateurs qui s’avèrent être d’excellents observateurs des goûts de chacun. Le café dans un bar du bourg s’impose. 

Il nous reste 55 km à parcourir, profitons de ces 2 dernières heures pour « déguster » la fin de ce périple en passant devant le château de Trédion, l’enclos de Guéhenno. Çà y est Pontivy est en vue vers 16h30, passage à la péniche de l’office du tourisme avant de prendre un dernier verre au local. Et toutes les bonnes choses ont une fin il faut se dire au revoir après avoir parcouru 580 km.

Réflexions

Ce périple était une première pour le club qui va fêter ses 50 ans l’année prochaine !!! D’autres membres du club auraient aimé être des nôtres. Le groupe a été homogène bien que les participants n’avaient pas tous la même pratique du vélo. Beaucoup d’entre nous ont découvert des sites inconnus bretons et/ou ligériens.

Nous sommes rentrés à Pontivy très contents et fiers de notre périple, plein de souvenirs en tête, prêts à renouveler l’expérience vers une nouvelle destination.

Album photo du voyage

Et un photomontage réalisé par Jean-Paul

Les cyclos : Alain, Lionel, Yves, Bernard, Jean-Yves, Jean-Jacques, Jean-Paul, Claude, Joël, Laurent, Hervé, Jean-Yves

Les accompagnateurs : Jeanine, Annick, Claude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :